Dermatite atopique sur le visage Symptômes, causes et façons de les traiter

La dermatite atopique est une maladie chronique de la peau très courante qui touche les adultes, les enfants et les bébés. La peau sur le visage et le corps est très sèche et irritable. Habituellement, la dermatite atopique compte deux phases : active (aussi appelée « poussée ») et inactive. Il est important que les personnes atteintes protègent leur peau durant les phases inactives afin de prolonger les périodes entre les phases actives.

SIGNES ET SYMPTÔMES

Qu'est-ce que la dermatite atopique?

La dermatite atopique (ou eczéma atopique) est une maladie chronique non contagieuse qui se caractérise par une peau du visage et/ou du corps constamment sèche, prurigineuse et irritable. Autrement dit, il s'agit d'une maladie inflammatoire - qui devient de plus en plus prévalente, particulièrement en Occident. Elle touche 10 % de la population mondiale (entre 10-20 % des enfants et 2 à 5 % des adultes sont touchés) et, au cours des 30 dernières années, les cas ont augmenté de 200 à 300 %.


Les bébés et les jeunes enfants sont les plus touchés. 90 % des patients ont eu des symptômes avant cinq ans et 80 % avant deux ans.

Chez les jeunes enfants et les bébés, le visage est la zone la plus couramment touchée même si, lorsqu'ils vieillissent, l'éruption cutanée peut s'étendre sur le corps. La dermatite atopique du visage touche tous les âges et apparaît habituellement sous forme de plaques sèches et squameuses sur le cuir chevelu, le front, autour des yeux et derrière les oreilles. Les flambées sont aussi très courantes sur les joues, particulièrement chez les bébés.

Les symptômes varient d'une personne à l'autre, d'une saison à l'autre, même de jour en jour. Les personnes atteintes décrivent deux phases distinctes chez la peau atopique - inactive (« intervalle ») et aiguë (« poussées »).

Illustration de la peau avec les symptômes de la dermatite atopique
1. La détérioration de la fonction de barrière de la peau facilite l'invasion des microorganismes 2. Activation des cellules immunitaires, inflammation 3. Démangeaison

Durant une poussée aiguë, les personnes atteintes présentent les symptômes suivants : démangeaison légère à intense, peau rouge à rouge foncé, squameuse, irrégulière à enflée, douloureuse, et même un saignement léger.

Durant la phase sans poussée, la peau est sèche à très sèche, légèrement squameuse et irritable (un problème plutôt qu'une maladie - aussi appelé xérose) et la zone touchée peut présenter des petites fissures cicatrisées.

Tout comme les problèmes causés par l'irritation de la peau elle-même, la dermatite atopique peut entraîner des problèmes physiques et psychologiques comme l'insomnie, la discrimination, le stress et un manque de confiance général. Par conséquent, les personnes atteintes limitent leur quotidien en modifiant leur garde-robe, leur alimentation, leur maquillage et leurs activités. Les relations peuvent être affectées si la personne atteinte sent que son attrait est atténué par ses symptômes.

Profil de femme avec des rougeurs sur la joue
La dermatite atopique peut entraîner plusieurs problèmes physiques et psychologiques, comme (entre autres) la discrimination, le stress et le manque de confiance en soi.
Peau infectée et squameuse
Les symptômes des poussées aiguës peuvent comprendre la démangeaison intense, la peau rouge à rouge foncé, squameuse, douloureuse, et même un saignement léger.

  1. Votre peau est sèche et rougie et, contrairement à la peau sèche et très sèche, elle ne peut être guérie, seulement traitée.
  2. Votre peau est sujette à la desquamation, à l'épaississement et aux fissures. Elle démange intensément et a une tendance à rougir et à s'enflammer. Ceci n'est pas causé seulement par une déficience d'humidité, mais aussi par une perturbation du métabolisme des acides gras qui entraîne une dégradation de la fonction de barrière.
  3. Votre peau sèche présente des poussées.

Si vous êtes dans le doute concernant vos symptômes, consultez un médecin ou un dermatologue.

CAUSES ET DÉCLENCHEURS

Causes et déclencheurs potentiels de la dermatite atopique

Il n'existe aucune cause unique prouvée de la dermatite atopique. Il n'y a malheureusement aucune cure non plus. Toutefois, l'élimination des déclencheurs et des soins intensifs proactifs quotidiens peuvent prolonger les phases saines de la peau atopique, tandis qu'un traitement aigu offre un soulagement et une récupération rapides des symptômes des poussées.

Un certain nombre de théories génétiques et environnementales expliquent pourquoi certaines personnes développent la dermatite atopique et d'autres ne la développent pas. Elles comprennent :

  • Liens héréditaires. La dermatite atopique est la forme la plus courante d'eczéma et est étroitement liée à l'asthme et au rhume des foins.

Si les deux parents sont atteints de dermatite atopique, leur enfant a entre 60 de 80 % de risque d'hériter de la maladie de ses parents.

  • Climat/pollution. Vivre dans un pays développé, une ville (spécialement une ville polluée) ou dans un climat froid semble accroître le risque. Par exemple, des enfants jamaïcains à Londres ont deux fois plus de risque de développer la dermatite atopique que ceux qui vivent en Jamaïque.
  • Sexe. Les femmes sont légèrement plus sujettes à la dermatite atopique que les hommes.
  • L'âge de la mère à la naissance de l'enfant. Plus la mère est âgée, plus l'enfant risque de développer la dermatite atopique.

Femme utilisant un inhalateur
Si un parent a la dermatite atopique, l'asthme ou le rhume des foins, son enfant court un plus grand risque de contracter la maladie.
Ville voilée par le smog.
Vivre dans des zones très polluées augmente le risque d'attraper la dermatite atopique.

Il y a quatre facteurs pathogènes de la dermatite atopique :

1. Déficience héréditaire de filaggrine; une déficience des facteurs d'hydratation naturelle (FHN) comme les acides aminés.
2. Perturbation du métabolisme des lipides épidermiques (céramides, cholestérol et acides gras) et formation altérée des lipides de la barrière protectrice.

Ces facteurs entraînent le dessèchement de la peau et la perturbation de la fonction de barrière. Les agents infectieux peuvent alors pénétrer facilement :

3. Croissance des bactéries (staphylococcus aureus) et sécrétion de superantigènes.
4. Les influences environnementales comme les irritants, les allergènes et la pollution.

La peau sèche et irritée entraîne l'inflammation et la démangeaison. Une démangeaison constante peut entraîner un grattage constant, ce qui perturbe la barrière cutanée et crée un environnement humide favorable à la croissance des bactéries. Ceci cause de l'irritation et d'autres démangeaisons et inflammations. Ainsi se poursuit le cycle de la peau atopique (voir l'illustration).

FACTEURS CONTRIBUTIFS

D'autres facteurs contributifs

Un certain nombre d'autres facteurs peuvent aggraver les symptômes existants, bien que ceux-ci varient d'une personne à l'autre. Ils comprennent :

  • certains aliments et boissons (notamment les produits laitiers, les noix, les fruits de mer et l'alcool)
  • les allergènes (acariens, pollen et/ou la poussière) 
  • le formaldéhyde
  • les détersifs
  • le stress
  • l'insomnie
  • la sueur
  • la fumée de cigarette

Lisez davantage sur les facteurs qui influent sur la peau.

Femme stressée, le regard baissé - sa main touche son front
Un certain nombre de facteurs, comme le stress et l'insomnie, peuvent aggraver les symptômes de la dermatite atopique.
SOLUTIONS

Contrôler les symptômes de la dermatite atopique

Bien qu'il n'existe aucun « remède » à la dermatite atopique, les symptômes peuvent être traités avec des soins réguliers et constants.

Émollients

Les émollients (aussi appelés hydratants) sont essentiels à ce soin de la peau et doivent être utilisés quotidiennement, peu importe si la personne atteinte est dans une phase active ou inactive. Ils comprennent les lotions, crèmes pour le visage, onguents et additifs pour le bain et la douche qui huilent la peau et aident à la garder souple, hydratée et protégée des irritants. Ils aident aussi à prévenir la démangeaison et peuvent réduire la fréquence des poussées.

Le rôle des émollients est de prévenir les poussées de dermatite atopique. Ceci s'appelle les soins de base.

Femme relaxant dans un bain moussant
Il est recommandé d'utiliser des additifs pour le bain et la douche qui hydratent votre peau.
Femme appliquant de la crème sur sa joue gauche.
Utilisez les hydratants quotidiennement pour votre visage atteint de dermatite atopique.

Les ingrédients clés dans les émollients peuvent comprendre :

  • Les acides gras oméga-6 provenant de l'huile d'onagre et de l'huile de pépins de pomme. Ils apaisent et nourrissent la peau malade tout en régénérant sa barrière protectrice naturelle.
  • La licochalcone A (extrait de la racine de réglisse) réduit les rougeurs causées par la sécheresse.

Traitements dermatologiques

Les traitements médicaux, comme les onguents topiques (contenant habituellement de l'hydrocortisone), s'attaquent aux symptômes des poussées et aident à réduire les inflammations et la démangeaison.

Les corticostéroïdes sont très efficaces et rapides, et atténuent la démangeaison dans les cas de poussées graves. Toutefois, ils ne sont pas une option viable à long terme, car ils peuvent avoir des effets secondaires négatifs. De plus, ils ne peuvent être appliqués sur de grandes surfaces de peau et perdent leur efficacité s'ils sont utilisés en continu.

Femme appliquant de la crème sur son menton.
Si vous avez besoin d'un soulagement, vous pouvez utiliser l'hydrocortisone. Toutefois, il n'est pas recommandé de l'utiliser à long terme.

Soins personnels quotidiens pour la dermatite atopique du visage

  • Les températures fraîches, particulièrement la nuit, sont bénéfiques, car la transpiration cause l'irritation et la démangeaison.
  • Les produits de soin de base doivent être conservés préférablement au réfrigérateur, car l'application de crèmes et de lotion fraîches procure un soulagement additionnel de la démangeaison.
  • Le maquillage peut être porté, mais il est préférable d'utiliser des produits pour la peau sensible. 
  • Un journal peut être tenu pour surveiller si certains aliments ou boissons influent sur les symptômes.

Femme écrivant dans son carnet de notes.
Gérez vos soins quotidiens en prenant des notes par exemple.
Femme relaxant avec des pansements sur les yeux.
D'un point de vue holistique, essayez d'éviter le stress et relaxez (par exemple, utilisez des pansements rafraîchissants pour les yeux). Le stress peut déclencher les symptômes de la dermatite atopique.

Si vous avez des doutes quant au type de traitement à suivre, consultez un médecin ou un dermatologue.