Imprimer

Dermatite atopique sur le corps Reconnaître et traiter les poussées

La dermatite atopique est une maladie chronique de la peau dont la prévalence est en hausse, particulièrement dans le monde occidental. Elle touche principalement les bébés et les enfants - jusqu'à 10 à 20 % d'enfants dans le monde -, mais aussi entre 2 et 5 % des adultes. La peau des personnes atteintes est constamment sèche et irritable, en plus d'être sujette à l'infection et à l'inflammation. Même s'il n'y a aucun remède connu, des soins de la peau réguliers - seuls ou parallèlement à des traitements médicaux - peuvent soulager l'inconfort en grande partie.


SIGNES ET SYMPTÔMES

QU'EST-CE QUE LA DERMATITE ATOPIQUE?

La dermatite atopique, qui est aussi appelée eczéma atopique, est une maladie chronique non contagieuse de la peau qui touche le visage et le corps des bébés, des enfants et des adultes. Cette maladie est en hausse, les cas signalés étant deux à trois fois plus nombreux qu'il y a 30 ans. Bien qu'il n'y ait aucune cause connue, les données indiquent des liens avec l'asthme et le rhume des foins.

Illustration graphique de la peau.
1. La détérioration de la fonction de barrière de la peau facilite l'invasion des microorganismes
2. Activation des cellules immunitaires, inflammation
3. Démangeaison

Les personnes atteintes souffrent de défaillances de la fonction de barrière de la peau et du système immunitaire. La maladie se caractérise par deux phases distinctes. Durant la phase inactive (ou « intervalle »), la peau est sèche, irritable et peut être légèrement squameuse. Ce problème de peau sèche à très sèche s'appelle xérose. Durant les phases actives (ou « poussées »), la peau s'infecte, s'enflamme et démange. Bien qu'il n'y ait pas de remède connu à la dermatite atopique, les personnes atteintes peuvent aider à prolonger les périodes inactives, et à réduire les poussées grâce à des soins de la peau constants.

Durant une phase active, une personne atteinte aura souvent une éruption cutanée sur le visage, le cuir chevelu, le cou, le décolleté, le creux des genoux et des coudes, les mains, les poignets et les pieds. Ces zones sont très différentes chez les enfants et les bébés.

Ces éruptions cutanées deviennent prurigineuses et enflammées et un cercle vicieux de grattage donne lieu à une nouvelle infection. La peau atopique étant tellement sèche et prurigineuse, les personnes atteintes se grattent naturellement. Cela endommage la barrière cutanée et rend les couches inférieures vulnérables aux microorganismes et à la pollution environnementale.

Les poussées doivent être contrôlées à l'aide de traitements dermatologiques anti-démangeaison, anti-inflammatoires et antibactériens.

La dermatite atopique sur le corps pouvant être aggravée par la température, les personnes atteintes doivent souvent choisir les tissus qu'elles portent, en favorisant le coton doux plutôt que la laine ou le nylon. Elles peuvent aussi souffrir d'insomnie en raison de la transpiration et du grattage.

Décolleté et bas du visage d'une femme avec la peau infectée
Les symptômes de la dermatite atopique varient d'une personne à l'autre - certaines souffrent de démangeaison extrême et ont la peau enflammée.
Peau rouge et enflammée
Occasionnellement la peau devient enflammée et douloureuse.

Si vous êtes dans le doute concernant vos symptômes, consultez un médecin ou un dermatologue.


CAUSES ET DÉCLENCHEURS

CAUSES ET DÉCLENCHEURS POTENTIELS DE LA DERMATITE ATOPIQUE

Les dermatologues ont identifié plusieurs facteurs contributifs et causaux.

Femme se mouchant
Si un parent souffre du rhume des foins ou de l'asthme, son enfant est plus susceptible de contracter la maladie.
Voitures dans la circulation.
Un lien existe entre l'environnement et le développement de la dermatite atopique. Dans les villes, où la pollution est élevée, les cas signalés de dermatite atopique sont plus élevés.

Par exemple :

  • Il semble y avoir un lien génétique entre la dermatite atopique, l'asthme et le rhume des foins. Si un ou les deux parents souffrent d'une ou plusieurs de ces maladies, le risque que leur enfant développe la dermatite atopique augmente proportionnellement. Si les deux parents ont la dermatite atopique, la probabilité que leur enfant hérite de la maladie est de 60 à 80 %.
  • Des liens ont été établis entre l'environnement dans lequel vit une personne et le risque qu'elle développe la maladie. Il est reconnu que dans les grands centres urbains pollués et les climats froids, le risque est plus élevé. Dans une étude, comparant des enfants jamaïcains vivant à Londres à ceux qui vivent en Jamaïque, il y a deux fois plus de cas chez les enfants vivant à Londres.
  • Les mères qui accouchent plus tard dans leur période de procréation sont plus susceptibles d'avoir un enfant avec la dermatite atopique que les plus jeunes mères.

La dermatite atopique héréditaire se caractérise par une déficience en facteurs d'hydratation naturelle (FHN) comme les acides aminés et une perturbation du métabolisme des lipides épidermiques.

Les poussées peuvent être déclenchées par le cycle de la peau atopique par lequel le grattage crée un cercle vicieux de symptômes et de réactions.

Cycle de la peau atopique (aussi appelé cycle démangeaison-grattage)

FACTEURS CONTRIBUTIFS

FURTHER CONTRIBUTING FACTORS

Lorsque la dermatite atopique affecte la peau, il est important de garder la peau fraîche et sans irritation. Les facteurs aggravants comprennent :

  • Vêtements en tissu qui font transpirer, comme le nylon non respirant
  • Vêtement en matières rudes contre la peau irritée, comme la laine
  • Certains aliments. Ils varient d'une personne à l'autre, mais les déclencheurs courants comprennent les produits laitiers, les noix et les fruits de mer
  • Alcool
  • Acariens, poussière, pollens et autres allergènes
  • Détersifs puissants
  • Formaldéhyde
  • Fumée de cigarette et de cigare
  • Pollution

Le stress et l'insomnie peuvent aussi aggraver les symptômes.

Lisez davantage sur les facteurs qui influent sur la peau.

Écale d'arachide ouverte
Certains aliments, comme les noix, peuvent déclencher les symptômes de la dermatite atopique.
Femme portant un chandail de coton
Vous devez éviter de porter des vêtements en tissu non respirant et en laine - ces textiles et matières peuvent déclencher les symptômes. Il est recommandé de porter des vêtements de coton.

SOLUTIONS

SOULAGER L'INCONFORT D'UNE POUSSÉE DE DERMATITE ATOPIQUE

Il n'y a actuellement aucun remède à la dermatite atopique, mais les symptômes des phases actives et inactives peuvent être soulagés grâce à des soins de la peau efficaces et constants et un traitement médical approprié. Toutefois, même avec la routine de soins de la peau la plus stricte, les poussées se produisent et les personnes atteintes doivent trouver des moyens de soulager l'inconfort.

Émollients

Les émollients, aussi appelés hydratants, aident à garder la peau souple et hydratée, et atténuent la démangeaison qui peut causer une poussée. Ces crèmes, lotions, additifs pour le bain et huiles pour la douche gardent la peau hydratée, ce qui protège la surface contre les dommages causés par le grattage.

Les ingrédients souvent contenus dans les émollients comprennent :

  • Céramide 3 aide à rétablir la barrière protectrice de la peau et l’Avoine apaise les démangeaisons dues a l’eczéma
  • La licochalcone A (extrait de la racine de réglisse) réduit les rougeurs causées par la sécheresse.

Traitements dermatologiques

Lorsque les poussées se produisent, il est recommandé de compléter les émollients avec des soins plus actifs. Les produits pour traiter les poussées contiennent habituellement des corticostéroïdes. Ceux-ci sont reconnus pour soulager rapidement et efficacement l'inflammation et la démangeaison. Toutefois, ils ne doivent pas être appliqués sur de grandes surfaces de peau pendant des périodes prolongées, car leur efficacité peut diminuer. Pour ces raisons les corticostéroïdes sont des médicaments d'ordonnance seulement.

Femme appliquant de la crème sur sa jambe gauche.
Les corticostéroïdes soulagent rapidement et efficacement l'inflammation et la démangeaison. Ils ne sont pas recommandés pour un usage à long terme, car ils peuvent amincir la peau.


Soins personnels quotidiens pour la dermatite atopique sur le corps

Les symptômes de chaque personne varient, mais les personnes atteintes soutiennent que certains changements au mode de vie les aident à gérer la dermatite atopique.

Par exemple :

  • Garder les températures fraîches, mais pas trop froides. La transpiration cause l'irritation et la démangeaison.
  • Conserver les crèmes et les onguents dans le réfrigérateur, car les émollients frais procurent un soulagement additionnel de la démangeaison.
  • Tenir un journal des aliments, boissons et changements environnementaux possibles pour vérifier s'ils influent sur les symptômes.
  • Certaines destinations-vacances seraient plus thérapeutiques que d'autres. D'excellents exemples comprennent la mer du Nord, l'Atlantique, la mer Morte, la Méditerranée ou la haute montagne, mais le froid extrême doit être évité.
  • Le yoga et la méditation aident à réduire le stress, un des déclencheurs des poussées.
  • Lorsque la peau démange, il est préférable de tapoter la peau plutôt que de la gratter. Les deux apaisent la peau, mais tapoter n'endommage pas la barrière cutanée.
  • Si la personne atteinte est un enfant, couper les ongles courts et uniformes afin de réduire les dommages causés par le grattage.
  • Porter des gants de coton la nuit pour empêcher de se gratter durant le sommeil.
  • Prendre des douches plutôt que des bains, et garder la température de l'eau inférieure à 32°. Se doucher trop souvent peut déshydrater la peau.
  • Éponger la peau au lieu de frotter la peau pour la sécher, puis appliquer une crème ou une lotion immédiatment après.
  • Éviter les irritants comme les éponges rudes et les gants exfoliants.

Femme faisant du yoga
Évitez le stress en faisant, par exemple, du yoga ou de la méditation - le stress peut déclencher les symptômes de la dermatite atopique.
Femme épongeant sa peau après la douche.
Épongez votre peau après la douche, car la frotter peut causer des irritations - appliquez une crème ou une lotion directement après.

Si vous avez des doutes quant au type de traitement à suivre, consultez un médecin ou un dermatologue.