Imprimer
Mère avec son enfant

    Comprendre la peau Peau de bébés et d'enfants

    La peau des jeunes a une apparence et un fonctionnement différents de la peau des adultes. Les mécanismes d'autoprotection présents dans la peau saine adulte sont moins développés et, de ce fait, les bébés et les enfants ont besoin de soins spéciaux pour garder leur peau en santé.

    COMPRENDRE LA PEAU DES BÉBÉS

    La peau des bébés est plus mince et plus délicate que la peau des adultes. Elle est plus sensible aux agressions extérieures et a besoin d'une protection et de soins additionnels spéciaux.

    Couches de la peau
    La peau des bébés a besoin de soins spéciaux, car son épaisseur équivaut à seulement un cinquième de celle de la peau des adultes.
    Bébé endormi
    La peau des bébés est moins résistante, plus sujette à la sécheresse et plus sensible aux rayons UV.

    La peau des bébés compte le même nombre de couches que la peau des adultes, mais chaque couche est beaucoup plus mince. En général, l'épaisseur de la peau des bébés équivaut à un cinquième de celle de la peau des adultes.

    La couche extérieure de la peau (la couche cornée) est beaucoup plus mince et les cellules sont beaucoup moins compactes que dans la peau des adultes. Les glandes sudoripares et sébacées sont aussi moins actives que chez les adultes. Par conséquent, le film hydrolipidique (une émulsion d'eau et de gras qui couvre et protège la surface de la peau) et le manteau acide protecteur (la partie aqueuse du film hydrolipidique, qui est légèrement acide) sont encore relativement faibles.

    En conséquence, la fonction de barrière est limitée :

    • La peau des bébés est moins résistante que la peau des adultes et particulièrement sensible aux influences chimiques, physiques et microbiennes : les substances qui entrent en contact avec la peau des bébés sont absorbées plus facilement et pénètrent dans les couches profondes de la peau.
    • La peau des bébés tend à se dessécher.
    • La peau des bébés est plus sensible aux rayons UV que la peau des adultes.

    La sensibilité aux rayons UV est accrue par la faible pigmentation de la peau des bébés. Les mélanocytes (les cellules responsables de la production de mélanine) sont présents, mais moins actifs.

    La régulation de la température corporelle des bébés peut être difficile, car :

    • La surface de leurs corps est relativement grande par rapport à leur volume. Ils peuvent donc subir facilement une perte thermique.
    • L'activité de leurs glandes sudoripares étant réduite comparativement à celle des adultes, ils ne peuvent donc compenser les températures élevées.
    • Leur réseau de circulation n'est pas entièrement formé et s'adapte lentement aux changements de température avec la constriction et la dilatation vasculaires.

    En conséquence, ils sont spécialement sensibles aux températures extrêmes et aux changements thermiques.

    Bébé avec sa mère
    Les enfants doivent avoir une protection spéciale contre les UV lorsqu'ils sont à l'extérieur.

    COMMENT LA PEAU CHANGE-T-ELLE DURANT L'ENFANCE?

    Jeune garçon
    Jusqu'à six ans, la peau d'un enfant est plus mince et plus faible que celle d'un adulte
    Adolescente
    La peau des hommes et celle des femmes ont des caractéristiques similaires jusqu'à la puberté.

    Lorsque les enfants vieillissent, leur peau fait de même. De la naissance à l'âge de six ans environ :

    • La peau est plus mince et a une pigmentation plus faible que la peau des adultes.
    • Les glandes sudoripares et sébacées sont encore moins actives. En conséquence, le film hydrolipidique et le manteau acide protecteur sont encore relativement faibles. 

    Vers six ans environ, la structure et les annexes cutanées sont complètement développées et correspondent à celles d'un adulte.

    L'activité des glandes sébacées n'augmente pas avant les changements hormonaux de la puberté, soit environ à l'âge de 12 ans. Ces changements hormonaux entraînent des différences entre la structure et le comportement de la peau des garçons et celle des filles qui, jusqu'à ce moment, ont été les mêmes.

    Lisez davantage sur les différences entre la peau des hommes et celle des femmes.

    MALADIES CUTANÉES INFANTILES

    Dermatite atopique

    La dermatite atopique (aussi appelée eczéma atopique) est une des maladies cutanées infantiles les plus courantes, qui touche entre 10 et 20 % de l'ensemble des enfants. Dans le tiers de ces cas, la maladie s'estompe durant l'enfance mais, pour les autres, elle peut se poursuivre jusqu'à l'âge adulte.

    Maladie non contagieuse mais éprouvante et parfois douloureuse, la dermatite atopique se développe habituellement en deux phases. Une phase inactive durant laquelle la peau est très sèche, irritable et squameuse, et doit être hydratée quotidiennement, et une phase active (ou « poussées ») durant laquelle la peau doit être traitée avec des médicaments topiques pour calmer l'inflammation et atténuer la démangeaison.

    Quels sont les causes et les déclencheurs?
    On pense que la dermatite atopique est héréditaire. Il existe un lien connu entre la dermatite atopique, le rhume des foins et l'asthme, et les données montrent que si un ou les deux parents souffrent de ces maladies, leurs enfants seront plus sujets à la dermatite atopique. Les recherches montrent aussi que les enfants des pays développés vivant en zones urbaines où la concentration des polluants est plus élevée, ainsi que ceux qui vivent dans des climats froids, sont plus susceptibles de développer cette maladie.

    Dès que la peau est touchée, un certain nombre de raisons expliquent pourquoi les symptômes s'aggravent ou les poussées se produisent. Les personnes atteintes ont une déficience en lipides qui jouent un rôle important, et en facteurs d'hydratation naturelle (« FHN » comme l'urée et les acides aminés). En conséquence, la fonction de barrière de la peau est affaiblie, la perte d'humidité augmente et la peau tend à se dessécher. Une barrière cutanée affaiblie signifie que des substances nocives comme les allergènes et les irritants peuvent pénétrer et la peau peut s'infecter plus facilement. Les personnes atteintes ont aussi une fonction immunitaire irrégulière (aussi appelée atopie), qui rend leur peau plus réactive à l'environnement et susceptible à l'inflammation.

    Les problèmes sont souvent causés lorsque l'enfant se gratte et perturbe la barrière déjà fragile de sa peau. En conséquence, la bactérie appelée staphylocoque doré se multiplie et infecte la peau. L'infection entraîne l'inflammation, qui cause la démangeaison, laquelle aggrave le problème : un processus nuisible appelé cycle de la peau atopique. Lisez davantage sur la dermatite atopique.


    Quels sont les symptômes chez les bébés?
    La dermatite atopique est rare chez les nourrissons de moins de trois mois. Les symptômes se développent habituellement après que le bébé a été sevré : une éruption cutanée apparaît soudainement et cause l'inflammation de la peau et des démangeaisons. Durant les poussées, la peau infectée peut suinter. Habituellement, la dermatite atopique apparaît sur le visage - en particulier les joues - et le cuir chevelu des bébés (aussi appelée calotte séborrhéique). Il est très rare que la peau atopique se développe sur les fesses des bébés. Même si l'érythème fessier peut sembler similaire, cette zone est trop humide pour que la dermatite atopique s'y développe.

    Lisez davantage sur la dermatite atopique du visage chez les enfants et sur les enfants atteints de dermatite atopique.

    Quels sont les symptômes chez les enfants?
    Les enfants qui développent la maladie plus tard (entre deux ans et la puberté) ont habituellement une éruption cutanée sur le corps, dont la peau est sèche, avec des plaques squameuses et prurigineuses. La peau tend à être bosselée, épaisse et coriace. Les zones couramment affectées sont le creux des coudes ou des genoux, les poignets, les chevilles et/ou les plis entre les fesses et les jambes. 

    Étant donné que les symptômes persistent souvent plus de trois mois (la définition médicale d'une maladie chronique), la peau dans les zones enflammées peut épaissir. Ce phénomène est appelé lichénification.

    Lisez davantage sur la dermatite atopique du visage chez les enfants et sur les enfants atteints de dermatite atopique.

    Bébé dans une couverture
    Les bébés peuvent développer de l'eczéma sur le visage, le cuir chevelu, les genoux et les coudes.
    Fille se grattant
    Les symptômes commencent habituellement par une éruption cutanée qui présente des plaques squameuses et prurigineuses.

    PRENDRE SOIN DE LA PEAU DES BÉBÉS ET DES ENFANTS

    La peau jeune a besoin de soins particuliers :

    • Utiliser des nettoyants doux : Les savons alcalins sont rudes pour la peau, ils enlèvent les lipides et dessèchent la peau.
    • Limiter la durée des bains : L'eau chaude et les longs bains enlèvent les lipides de la peau. Réduisez le temps et utilisez de l'eau tiède plutôt que chaude.
    • Soigner : L'hydratation régulière avec des produits testés et dont la compatibilité avec la peau sensible est éprouvée aidera à garder la peau jeune hydratée et saine. Les produits de soin doivent aussi être utilisés pour cibler et traiter des problèmes et maladies spécifiques. 
    • Protéger : La peau jeune a besoin d'une protection particulière contre les rayons nocifs du soleil.

    Comment soigner la dermatite atopique

    Fille assise sur les genoux de sa mère
    AtopiControl d'Eucerin est un soin de la peau qui convient même à la dermatite atopique.

    L'absence des lipides protecteurs de la peau, dont les céramides, qui sont riches en oméga-6, spécialement l'acide linolénique, est une cause de la sécheresse de la peau et de la détérioration de la fonction de barrière. Les céramides sont un type spécial de lipides qui lient les cellules ensemble dans la couche extérieure de la peau, prévenant ainsi une perte excessive d'eau et l'intrusion d'irritants, d'allergènes et de microbes.

    Lisez davantage sur la dermatite atopique.

    Bébés, enfants et le soleil

    Une protection efficiente et efficace contre le soleil est essentielle pour les bébés et les enfants. La peau jeune est mince et sa fonction de barrière est réduite, ce qui la rend particulièrement sensible aux rayons UV nocifs. Cette sensibilité est accrue par le faible niveau de pigmentation de la peau des bébés. Avec la protection naturelle uniquement, et sous le soleil intense de midi, la peau des enfants peut commencer à brûler en seulement cinq minutes.

    L'exposition excessive aux UV et les coups de soleil pendant l'enfance peuvent causer des problèmes de santé à long terme, dont le mélanome ou d'autres cancers de la peau. Les dommages peuvent être évités en grande partie grâce à un comportement rationnel, comme limiter l'exposition au soleil et l'utilisation efficace d'une protection solaire :

    Prévention
    Les bébés ne doivent pas être exposés au soleil, car leurs mécanismes de protection naturels ne sont pas encore formés.

    Exposition limitée
    Les enfants doivent éviter le soleil entre 10 h et 16 h lorsque les rayons sont les plus forts.

    Protection solaire efficace
    Au soleil, les enfants doivent porter des vêtements protecteurs et un écran solaire approprié avec un facteur de protection solaire (FPS). Lisez davantage sur l'effet du soleil sur la peau des enfants.

    Enfant qui joue
    Les enfants doivent éviter le soleil entre 10 h et 16 h, porter des vêtements protecteurs et utiliser un écran solaire avec un FPS élevé.
    Maman appliquant la protection solaire
    L'exposition aux UV pourrait causer des dommages à long terme à la peau des enfants.